De l’avis général, l’agriculture à petite échelle doit devenir plus productive, plus durable et plus rentable. Les systèmes aériens sans pilote ou drones (UAS) peuvent aider à atteindre ces objectifs en mettant des outils d’agriculture de précision à disposition de producteurs de moyenne et grande échelle et de petits producteurs cultivant une même espèce dans des zones contiguës. Généralement, les services UAS sont proposés par des entrepreneurs qui investissent dans les équipements, acquièrent les compétences pour les manœuvrer, réalisent ou sous-traitent l’analyse des données, interprètent les conclusions et conseillent leurs clients.

Les UAS peuvent servir à documenter tout un éventail de services, notamment de cartographie et d’arpentage (délimitation du périmètre d’une exploitation, calcul de la superficie cultivée, réalisation de modèles d’élévation numériques), d’inventaire des cultures (comptage des cultures arbustives, estimation des récoltes), de dépistage (identification du stress subi par les cultures lié à l’emplacement, évaluation du développement de la biomasse), d’estimation des dégâts causés aux cultures (pour des raisons d’assurance), de conseil en gestion des cultures (application d’azote sur certaines cultures), d’inspection des infrastructures (systèmes d’irrigation, routes de l’exploitation au marché) et accroître la solvabilité des producteurs par l’intégration de profils de producteurs avec des images en haute résolution, des diagnostics des cultures, et des ensembles de données géoréférencées précises et actualisées. Les UAS peuvent donc aider à accroître les rendements des producteurs et créer de nouvelles opportunités d’emploi à forte intensité de connaissances dans des zones rurales, offrant aux jeunes qualifiés une alternative à la migration.

Conscient de ces opportunités, le CTA s’est associé à des opérateurs privés de premier plan et a aidé des start-up du secteur des TIC au Bénin, Burkina Faso, Cameroun, République démocratique du Congo, Ghana, Jamaïque, Nigéria, Rwanda, Tanzanie, Ouganda et en Zambie, à acquérir les compétences nécessaires pour fournir des services de drones. Cette coopération s’est concrétisée en 2016 par une série d’activités incluant des formations à l’exploitation de drones et un capteur multi spectral, à la compréhension des principes et réglementations en matière de sécurité et de respect de la vie privée, à la gestion et au traitement des données recueillies par télédétection, au développement de business plans et au networking. En outre, le CTA a apporté un soutien financier pour l’acquisition d’équipements.

Le 26 janvier, par la décision EX.CL/Dec. 986-1007 (XXXII), le Conseil exécutif de l'Union africaine, demande à l'UA et à ses états membres de reconnaître les drones pour l'agriculture en tant que technologie émergente et pertinente pour le développement du continent africain.

En accord avec cette recommendation continentale, le CTA, en partenariat avec Parrot, leader mondial dans le domaine des UAS à destination des professionnels, se propose d'intensifier son aide aux opérateurs d'UAS à travers toute l'Afrique.

Les entreprises / organisations sélectionnées bénéficieront de ce qui suit :

  • La formation comprendra les bases de l’utilisation de systèmes aériens sans pilote pour l’agriculture, la réglementation, les plans de vol et le pilotage de drone, la capture et l’analyse de données, des notions d’interprétation des données, ainsi que l’élaboration d’un modèle d’entreprise. Le CTA prendra en charge les frais de transport international et d’hébergement
  • Soutien financier partiel à l'acquisition de l'équipement (drone, capteur, pièces de rechange)
  • L’accès gratuit pendant un an au AIRINOV FIRST + plateforme de cartographie agricole sur le cloud limitée à 100 images par jour, ce qui équivaut à 10 hectares à une altitude de vol de 150 mètres. Les images peuvent être cumulées sur une semaine (700 images).
  • Une assistance technique jusque fin 2019.
  • Un soutien à distance et (sur base du mérite) sur place pour le développement d’entreprise UAS.
  • Une formation (apprentissage à distance) à l’utilisation des réseaux sociaux à des fins de marketing.
  • Promotion des services de drones à travers les médias sociaux du CTA.

Les entreprises / organisations enregistrées dans les pays d'Afrique subsaharienne, dont l'activité se concentre dans le domaine des TIC pour l'agriculture, de l'agrobusiness ou du soutien au secteur agricole peuvent manifester leur intérêt. Priorité est donnée aux pays qui possédent une régulation du système d’avion piloté à distance (RPAS) garantissant la sécurité de l'espace aérien et sont favorables aux entrepreneurs / start-ups prêts à investir dans les services.

Photo: Déploiement de drones pour l’agriculture en Afrique subsaharienne (credit: CTA)

Documents à soumettre

  1. Un profil de l’entreprise (selon le modèle)
  2. Une proposition de business plan indiquant comment fonctionner en tant que fournisseur de services de drones dans le pays, y compris une liste – non limitative – des clients potentiels incluant, mais sans s’y limiter : (i) les grandes entreprises agro-alimentaires ; (ii) les associations / coopératives d’agriculteurs dont les membres cultivent les mêmes produits sur des parcelles éventuellement contiguës ; (iii) les entreprises semencières ; (iv) les instituts de recherche agricole. La proposition doit une inclure une étude de marché (une page) identifiant les systèmes de production et les pratiques culturales actuelles, et identifiant les solutions adéquates pour les UAS.
  3. Une lettre de motivation expliquant la raison pour laquelle le Centre technique de coopération agricole et rurale ACP-UE (CTA) devrait investir des ressources humaines et financières pour aider votre entreprise/organisation à développer des services UAS pour l’agriculture, ainsi que le choix que vous feriez en termes d’aéronef : soit l'appareil ailé Disco-Pro AG soit le quadricoptère Bluegrass.
  4. Une déclaration écrite indiquant que votre entreprise – si elle est sélectionnée – contribuera à hauteur de 40 %, ou 2 390 euros, au coût d’acquisition de l’équipement et du logiciel. Il est à noter que le bénéficiaire devra payer d’avance la totalité du montant dû (5 974 euros). Le CTA transférera sa contribution, équivalant à 60 % du montant payé, sur le compte bancaire du bénéficiaire après réception d’une preuve de paiement valide. L’essentiel de l’équipement sera constitué d’un véhicule aérien sans pilote (UAS) équipé d’un capteur multispectral Sequoia et d’une caméra RGB. La solution Parrot sélectionnée pourra être soit l’appareil ailé Disco-Pro AG soit le quadricoptère Parrot Bluegrass. Le logiciel analytique consistera en une licence indépendante Agisoft PhotoScan, version professionnelle.
  5. Une déclaration écrite indiquant que votre entreprise/organisation possède au moins un ordinateur portable répondant aux spécifications minimales et recommandées suivantes au niveau matériel et logiciel :
    • Windows 8 or 10, 64 bits.
    • Processeur quad-core ou hexa-core Intel i7/Xeon.
    • Processeur graphique et carte comme nVidia GeForce GTX TITAN X, TITAN X sur Pascal, GTX 980 Ti or GTX 1080 Ti.
    • Disque dur : SSD + HDD.
    • Un minimum de 32GB (best 64) RAM, 30-60 GB SSD d'espace libre.
  6. Un rapport sur les règles et réglementations actuelles (si elles existent) concernant l’utilisation d’UAS dans votre pays et les éventuelles exigences, dont (i) les coûts d’obtention de permis/licences pour l’importation d’équipement, le pilotage d’UAS et agir comme opérateur d’UAS commercial ; et (ii) les coûts de souscription d’une assurance responsabilité civile dont la couverture rencontre les exigences de l’autorité délivrant le permis de vol. Si votre pays n’a pas de réglementation en place concernant les drones, vous pouvez tout de même solliciter un soutien du CTA, mais vous devrez dans ce cas remettre une lettre délivrée par les autorités concernées (l’autorité nationale d’aviation civile) octroyant à votre entreprise le permis d’importer et d’opérer un petit drone (> 1 kg de masse au décollage) en cas d’acceptation de la demande.
  7. La preuve de la présence d'un agronome dans votre entreprise/organisation ou d'un partenariat entre votre organisation et une tierce partie disposant de compétences en agronomie.
  8. Une preuve de l’existence au sein de votre entreprise/organisation d’un système d’information géographique (SIG) opérationnel, ou d’un partenariat entre votre organisation et un tiers possédant un SIG et les compétences nécessaires pour l’opérer.
  9. Le nom et la fonction de la personne qui représentera l’entreprise lors de la formation de huit jours en Zambie - la personne désignée doit faire partie de la direction de l’entreprise ou du moins avoir une position où elle puisse prendre des décisions. CV à présenter.
  10. Copie de l'acte d'enregistrement de l'entreprise / organisation.
  11. Une déclaration sur l’honneur datée d’au moins 90 jours à la date de soumission, signée par le représentant autorisé du demandeur et certifiant que l’entreprise/organisation ne se trouve pas dans l’une des situations d’exclusion suivantes :
    • Dans un état de faillite, de liquidation, de redressement judiciaire, de cessation d’activités ou toute autre situation de ce type résultant de procédures de la même nature dans la législation et des réglementations nationales
    • Dans une procédure en faillite, en liquidation ou en redressement judiciaire, ou toute autre procédure de la même nature dans la législation et des réglementations nationales
    • Faire l’objet d’une condamnation par jugement ayant force de chose jugée (c’est-à-dire ne permettant pas d’appel) pour toute infraction concernant sa conduite professionnelle
    • Être coupable de négligence professionnelle caractérisée
    • Ne pas remplir ses obligations concernant le paiement de cotisations de sécurité sociale conformément aux dispositions légales applicables du pays où il est établi
    • Ne pas remplir ses obligations concernant le paiement d’impôts et de taxes conformément aux dispositions légales applicables du pays où il est établi;
    • Etre ou avoir été coupable de fausses déclarations dans la soumission des informations requises par le CTA pour sa participation à un contrat
    • Être coupable de graves manquements dans le respect de ses obligations contractuelles émanant d’un autre contrat conclu avec le CTA.

Les parties intéressées sont invitées à lire ce document avec attention et à soumettre les documents requis, au format PDF, le 10 avril 2018 (14 heures, HNEC) au plus tard, à l’adresse suivante: uav4ag@cta.int.

Source: CTA

Plus d'info

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Les articles dans les mêmes catégories

Appel à Candidatures: Compétition de Robotique RoboMaster 2019

La Compétition robotique de RoboMaster met l'accent sur les capacités complètes d'application et d'ingénierie des membres participants dans les disciplines des sciences et de l'ingénierie, intégrant pleinement de nombreuses disciplines techniques liées aux robots, telles que "vision industrielle", "conception de système intégré", "commande mécanique", "navigation inertielle "," interaction homme-machine ", etc.
Date limite de dépôt des candidatures dans 25 jours

Appel à Candidatures de l'UE: Lignes pilotes pour usines modulaires

Les propositions devraient partir des bancs d'essais existants, suffisamment souples pour permettre l'introduction de plusieurs unités de traitement modulaires.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois

Les investissements directs à l’étranger en forte chute depuis le début de l’année

Les investissements directs à l’étranger (IDE) ont chuté de 41% au cours du premier semestre 2018, a annoncé la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED), soulignant toutefois que les pays en développement sont dans leur majorité épargnés.

Appel à Candidatures de l'UE: Alternatives aux antimicrobiens dans l'élevage des animaux

Les activités doivent être axées sur le développement et la mise à l'essai de solutions de remplacement, antimicrobiennes, nouvelles, efficaces et ciblées dans la production d'animaux d'élevage.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à Candidatures de l'UE: Économie bleue

Cette rubrique a pour objectif de soutenir des projets de démonstration basés sur des technologies innovantes de test / déploiement / mise à l'échelle de nouvelles applications et solutions industrielles ou de services pour l'économie bleue.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à Candidatures de l'UE: Blue Labs

Le concept des Blue Labs fonctionne à la jonction de la recherche et de l’exploitation commerciale, en testant et en pilotant des produits et services innovants afin que les résultats de la recherche soient avancés plus près du marché.
Date limite de dépôt des candidatures dans 3 mois

Appel à projets français: Investissements d’Avenir - Energies Renouvelables

L’objectif de cet appel à projets (AAP) est d’accompagner le développement de projets dans le domaine des énergies renouvelables : biomasse énergie, solaire thermique et thermodynamique, géothermie, photovoltaïque, éolien terrestre et maritime, énergies marines renouvelables ainsi que des projets d’hybridation des différentes sources renouvelables.
Date limite de dépôt des candidatures dans un mois
il y a 10 heures

Appel à Candidatures de l'UE: Internet de nouvelle génération pour soutenir des solutions d'apprentissage plus intelligentes, ouvertes et fiables

L'objectif est de soutenir des actions sur des solutions d'apprentissage plus intelligentes, ouvertes, fiables et personnalisées afin d'optimiser l'apprentissage numérique et de permettre aux apprenants d'interagir avec le contenu et avec leurs pairs.
Date limite de dépôt des candidatures dans 5 mois

Appel à Candidatures de l'UE: Le douzième appel pour l'accès à AQUAEXCEL2020

Les installations disponibles couvrent l’ensemble des systèmes de production (cages, bassins, recirculation, écoulement, écloserie et maladies); environnements (eau douce, marine, eau froide, tempérée et chaude); échelles (petites, moyennes et industrielles); espèces de poissons (salmonidés, poissons marins d'eau froide et chaude, poissons d'eau douce et artémias); et domaines d'expertise (nutrition, physiologie, santé et bien-être, génétique, ingénierie, technologies de surveillance et de gestion).
Date limite de dépôt des candidatures dans 25 jours

Appel à Candidatures de l'UE: Technologies numériques pour améliorer les performances dans les usines de production cognitive

Les propositions doivent développer de nouvelles technologies pour réaliser des installations de production cognitives, avec une efficacité et une durabilité accrues, en utilisant des technologies de capteurs intelligents et en réseau, une gestion intelligente et une évaluation en ligne de diverses formes de flux de données ainsi que de nouvelles méthodes d'auto-organisation des processus.
Date limite de dépôt des candidatures dans 4 mois