Aux fins du sous-thème A, les termes «animal» et «ferme» s'appliquent aux animaux terrestres et aquatiques.

 

Les activités de recherche devraient être menées dans le domaine des génomes animaux actifs, qu'ils soient ou non génétiquement modifiés ou génétiquement modifiés. Les analyses bioinformatiques devraient soutenir l'identification des éléments structuraux et structuraux dans les génomes, et permettre le développement d'outils pour la prédiction du génotype à phénotype. Le travail devrait donc aider à développer ou étendre les terminologies (ontologies) pour décrire, représenter et standardiser l'annotation. Les projets proposés devraient cibler une ou plusieurs espèces animales de haute qualité (en particulier les vaches, les poulets, les porcs, les moutons, les saumons et d'autres espèces), en se concentrant sur des panels de tissus spécifiques et corréler les corrélations normales et anormales.
 

Thème

A. [2018]: Comprendre le génome des animaux d'élevage, son expression et sa traduction en traits (RIA)

Aux fins du sous-thème A, les termes «animal» et «ferme» s'appliquent aux animaux terrestres et aquatiques. Les activités de recherche devraient générer des données expérimentales pour déterminer quelle partie des génomes d'animaux d'élevage est active (codante ou réglementaire), et dans quelles circonstances, caractériser les phénotypes résultants et évaluer comment les phénotypes sont affectés par les changements génétiques et épigénétiques. Les analyses bioinformatiques devraient soutenir l'identification de ces éléments fonctionnels et structurels dans les génomes, et permettre le développement d'outils pour la prédiction du génotype à phénotype. Le travail devrait également aider à développer ou étendre des terminologies (ontologies) pour décrire, représenter et normaliser l'annotation. Les projets proposés devraient cibler une ou plusieurs espèces animales de haute qualité (en particulier les vaches, les poulets, les porcs, les moutons, les saumons et d'autres espèces), en se concentrant sur des panels de tissus spécifiques et corréler les corrélations normales et anormales. Ils peuvent cibler différents stades physiologiques et développementaux et différentes races au sein d'une même espèce, ce qui apporte une valeur ajoutée à la compréhension de la relation génotype-phénotype. En ce qui concerne l'annotation du génome, les projets proposés devraient utiliser les normes de métadonnées FAANG et les tests de base et se coordonner avec d'autres projets afin de minimiser les chevauchements. Les données doivent être soumises aux archives de données biologiques européennes pertinentes conformément à ces normes afin de garantir leur disponibilité pour l'ensemble de la communauté (EMBL-EBI).

Les projets proposés devraient développer et tester, le cas échéant, des outils innovants pour mesurer les phénotypes apparentés, y compris les phénotypes intermédiaires. Les activités peuvent inclure des biomarqueurs et leurs proxies, ainsi que des capteurs, ainsi que des moyens d'enregistrer les phénotypes apparentés au niveau de la population (qu'il s'agisse de populations de référence ou non). Les propositions doivent inclure une tâche à regrouper avec d'autres projets financés sous ce thème.

Traduction non officielle
 
Date limite de soumission des dossiers (en anglais): 11 September 2018 17:00:00 (Heure de Bruxelles)
 

Photo d'illustration: L'élevage de saumons (credits: Norsk Havbrukssenter / Flickr Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 Generic (CC BY-SA 2.0))

Commentaires

Pas de commentaire à afficher.

Plus d'info